TrocTribu, l’interview

Par kazerlelutin , 22 fév 2011 - 15:21Maj : 23 fév 2011 | 0 commentaire | Classé dans : Articles,Dossiers,Internet 1 158 vues

Nous avons posez quelques questions à TrocTribu.com, site de troc et d’échange de biens culturel.

-Pourquoi avoir créé Troctribu?

C’est partie d’un besoin ressenti par les 5 cofondateurs grands consommateurs de biens culturels, un besoin insatisfait par les circuits de distribution classiques. Comment s’enrichir culturellement sans se ruiner et en respectant la planète? Comment éviter la surproduction des biens, le pilon ? Et puis nous avons tous chez nous des biens qui s’entassent alors qu’ils pourraient faire le bonheur d’une autre personne.

-Comment avez-vous eu l’idée du système d’échange « différé »?

Rendre la culture accessible pour tous fait parti de notre ligne directrice depuis  le début. Le choix d’un système de point à celui d’une transaction marchande coulait donc de source. Nous avons cherché à éviter le côté binaire d’une transaction, j’ai des biens à échanger avec un tiers mais lui aussi doit trouver un intérêt dans les miens. L’unité de points remplace « une monnaie » et permet de donner à Jean et de prendre à Paul et de fait augmenter et faciliter les échanges. Nous avons appliqué les bonnes pratiques d’un système d’échange local (ou SEL).

-Combien Troctribu compte d’utilisateurs?

Nous avons aujourd’hui des utilisateurs répartis un peu partout sur tout le territoire français et même en Corse. Nous avons eu plus de 100 000 visites en an. Le lancement a été mesuré, notre application (le logiciel) était en test et nous avons visé le millier d’utilisateurs actifs pour notre première année. Il est depuis en constante évolution. Il est difficile de donner un prévisionnel pour l’avenir mais nous allons très rapidement passer les 10 000 utilisateurs actifs avant la fin de l’année.

-Quels sont les biens les plus demandés?

Troctribu permet d’échanger à la fois des jeux vidéo, des livres, des CD, des DVD et des BD et c’est ce qui le fait sortir du lot des sites de troc traditionnels. Vous avez tous les biens culturels sur un seul et même site. De ce fait ceux-ci s’échangent aussi bien les uns que les autres. Mais les livres et les DVD restent parmi les échanges les plus demandés.

-Quelle est la principale raison qui poussent les utilisateurs à échanger?

Le concept Troctribu est un concept très simple, accessible même à un novice du web. C’est un concept qui séduit aussi bien les mordus de culture que ceux qui recherchent un bien précis. Malgré tout, le caractère unique de certains biens qu’on peut trouver sur le site rajouté aux économies faites restent des raisons majeures poussant à l’échange. Le comportement des utilisateurs évoluent avec leur expérience, ils accélèrent rapidement leurs demandes pour dépasser fréquemment les 100 biens échangés au bout d’un an (100 à l’envoi, donc 100 réceptions en retour), les plus actifs dépassent les 300 (idem à l’envoi et à la réception). C’est l’embellie culturelle, qui pourrait le leur reprocher!

-Pensez-vous proposer une alternative au piratage?

Oui, Troctribu permet un accès plus facile et à tous à la culture, nous contribuons à la réduction du piratage avec une alternative légale et durable.

-Des changements sont-ils prévus?

Sur le concept du site en lui même non mais si le nombre d’utilisateurs continuent à augmenter des changements s’en suivront inévitablement. Nous recueillons régulièrement des demandes des utilisateurs, nous travaillons sur des maillage avec d’autres réseaux sociaux, communautés. Par exemple un utilisateur de facebook peut importer un flux de toutes les nouveautés proposées sur TrocTribu directement dans son profil. A l’avenir il pourra mettre en avant ses propres biens et communiquer à son entourage son militantisme culturelle.

-Un message à faire passer?

Oui, le plus compliqué pour nous est encore de faire revenir les gens à l’idée « simple » du troc. Ils sont soit conservateur, soit marchand (vente d’occasion) par habitude. Un troc même avec le prix d’un timbre, c’est réduire son prix d’acquisition de 90 % ! Il y a un message majeur à faire passer, TROQUONS ! Et puis c’est additif, rigolo, social bref une nouvelle façon d’être en consommateur en phase avec une idée du moment, le développement durable.

visitez le site TrocTribu

MauvaisMoyenCorrectBonExcellent Soyez le premier à voter !
Loading...